Le célibat des prêtres n'est pas dans la Bible !

23 août 2018 - 1691 vues

Après le nouveau scandale des prêtres pédophiles aux Etats-unis révélé il y a quelques jours et l'appel du pape François au peuple de l'église à l'aider, j'aimerai rappeler une vérité qui explique pourquoi de tels scandales naissent.

Le célibat des prêtres n'est pas dans la Bible !

Certains peuvent évoquer le célibat de Paul (qui est cependant discutable) ou peut-être d'autres versets mais ils sont sortis de leur contexte d'écriture. D'ailleurs, tous ceux qui aspirent à une charge d'ancien, de diacre, ou autre responsabilité spirituelle doivent être maris d'une seule femme, doivent bien gérer leur maison car c'est leur famille la première églisedont ils doivent s'occuper (1 Timothée 3). 

Nous ne pouvons prendre Jésus comme exemple de célibat afin de justifier cette loi du célibat des prêtres car Jésus est unique, sans péché. Et même si nous sommes appelés à lui ressembler, cela voudrait dire que tout le monde doit rester célibataire, prêtres et chrétiens "lambdas".

Le premier des papes considéré dans l'église catholique est Pierre. Ce dernier était marié (avant même de suivre Jésus) car Jésus va guérir sa belle-mère de la fièvre (Matthieu 8/14)

Une loi humaine insupportable

Si Dieu qui nous a créé avec une sexualité, dit ensuite à tous ceux qui vont gérer, conduire, accompagner la vie spirituelle : "Ne vous mariez pas", quelle est la logique de la sexualité ?

C'est une règle imposée par des hommes à d'autres hommes depuis 325 après Jésus-Christ (concile de Nicée). Même si nous comprenons les écrits de Paul expliquant que rester célibataire permet de se consacrer pleinement à Dieu, cela est d'abord une affaire de conviction personnelle. Celui qui ne reçoit pas dans son coeur de rester célibataire devrait pouvoir se marier et accéder à cette fonction si Dieu lui met à coeur également.

Ces décisions de l'église catholique romaine, ont été renforcées au moment de la Réforme qui a fait ressurgir le problème. Les réformateurs considèrent que le célibat est une règle contre nature, malsaine, qui mène à des déviances. Quand les deux Églises se sont séparées, l'Église catholique a réaffirmé au cours du concile de Trente le célibat sacerdotal (en 1545)

Plus récemment, en juillet 1993, Jean-Paul II déclare "Le célibat n'est pas essentiel au sacerdoce ; il ne fut pas promulgué comme une loi par Jésus Christ "  

Que faut-il de plus pour ouvrir les portes du mariage ?

Conséquence : des pulsions incontrôlées

Il n'est donc pas étonnant d'entendre parler de ce genre d'affaires glauques et répugnantes, avilissant l'ensemble de l'église, régulièrement et dans tous les pays. Ce sont des enfants qui sont abusés, mais ce sont aussi des femmes qui sont violées. Même si la cause de toutes ces pulsions sexuelles, notamment la pédophilie, n'est pas due à l'abstinence liée au célibat, il n'en reste pas moins que le poids du silence est terrible !

Dieu n'a pas imposé cela aux hommes. Et c'est son image qui est salie par ces hommes. 

Comme Jésus le dira à une autre occasion : "Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition." (Matthieu 15/6).

Ce constat est triste mais le célibat imposé est inhumain. Nous ne pouvons pas trouver d'excuses à ces actes mais nous pouvons comprendre une certaine part du pourquoi. Et souhaiter qu'une évolution sérieuse se fasse.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article