A l'école de la confiance

3829 vues
Télécharger le podcast

Le tumulte de ma dernière semaine de vacances m’a amenée à réfléchir  et à revoir la profondeur de mes fondements, quant à la confiance, la foi, la peur, la crainte…

Je vais commencer par vous raconter aujourd’hui ce qui m’est arrivé et  comment   certains passages de la bible m’ont aidée au milieu de la tempête…  De cette expérience suivront  mes réflexions, mes analyses…Enfin, nous aider à développer la confiance….

« C’est la dernière semaine d’août et nous allons terminer notre cure thermale dans la petite station de Rennes les Bains. Nous remercions le Seigneur pour ces eaux chaudes qui coulent de la roche, ce temps de repos qui nous conduit chaque jour à la méditation et au partage…

Voilà que le lundi la gorge me pique un peu et rapidement, un gros ganglion apparait à mon cou. Je pense bien débuter une angine…

Mais le lendemain, plus aucune douleur et le ganglion est toujours là ! Je passe donc chez le médecin qui ne me rassure pas du tout ! Ce médecin connait mon histoire : (Deux périodes de cancer dont vous pouvez retrouver quelque témoignage sur le top chrétien ou  podcast de Vital radio)

Les picotements ont cessé…, rien dans ma bouche n’explique ce ganglion… J’aurais bien voulu ce jour-là,  avoir une angine ou mal aux dents…Mais non, rien de visible, pas  la moindre douleur.

 Je sais, oui, le Seigneur veut que je demeure dans la confiance….

 De tout mon cœur j’essaie de la vivre,  Seigneur que ma foi prenne le dessus sur ce qui sait si bien la pervertir : La peur…

Je me réveille dans la nuit, je touche mon cou, mais rien ne change… Je crie au Seigneur, je connais ce combat, il est rude, je sais !

Combien de ces moments reviennent à ma mémoire….

Le  casque de mon armure est-il bien en place ? Des traits enflammés arrivent et  par moment mes pensées s’emballent, seule la prière et surtout la louange me donne des moments de repos. Ce verset d’ Esaie30v15, qui m’a si souvent tenu la main revient sans cesse dans mon cœur :  « C’est dans le calme et la confiance que sera votre force… »

Ce refuge me permet de trouver le sommeil,  de vivre la journée sans trop extérioriser mon tumulte intérieur…

Je lis la   pensée du jour,  les SMS de passe le mot… Les faits sont là et mes moments paisibles ne sont dus qu’à la grâce de Dieu.

Je retourne chez le médecin encore deux fois, dont le vendredi pour la visite médicale qui clôture   toute cure thermale. Il faut bien constater que ce ganglion est toujours là…

Je cherche en vain au cours de l’examen médical quelque chose de rassurant  dans le regard ou dans la voix …  Mais non, rien ! C’est même le contraire !

Ce médecin me conseille d’aller très vite  consulter  et faire des analyses aussi tôt que possible….

Nous sommes le dernier jour, je range les affaires et fais les valises….

 Puis comme chaque soir, un partage  à lieu dans notre studio. Les besoins sont souvent importants et depuis notre arrivée nous apportons ce que le Seigneur nous donne chaque jour…

La dernière nuit s’annonce semblable  à toutes les autres et par la grâce de Dieu, je m’endors  malgré bien des interrogations….

Comme toutes les nuits, je me réveille et aussitôt je vérifie mon cou… Encore un petit sommeil  et  très tôt, ma nuit est terminée, je  vérifie encore… Rien n’a changé !

Je ne peux plus me rendormir alors comme les autres matins, je prends doucement mon petit écran pour lire ce que j’ai reçu… Du fond de mon cœur monte ma prière…

Ce matin, le mot d’Eric di Topchretien, dit :

-           Marie-Ange, Jésus passe aujourd’hui, n’ai pas peur de l’importuner !

-          Et il me donne ce passage de l’évangile de Marc  où nous rencontrons l’aveugle Bartimée et rajoute: « Prends courage, lève toi, il t’appelle. »

Jésus connait mon besoin, aussi bien qu’il connaissait le besoin de Bartimée…

Mais Batimée criait et répétait : « Fils de David aie pitié de moi ! »

Et ce mail termine en disant :

-          Prends courage ma fille, reçois son miracle pour toi en ce jour.

Tous les matins, je lis les messages…. Ce matin est-il différent des autres ? Dans le silence, je ne veux réveiller personne, les mots montent dans mon cœur…

Bientôt, le jour se lève, chacun s’active pour le départ…

Les valises sont bouclées et pendant que mon mari les descend, je termine les derniers nettoyages et là, je peux faire du bruit ! Alors je crie comme Bartimée : « Fils de David aie pitié de moi…. Jésus, fils de David aie pitié de moi ! »

Tout est terminé, nous prenons la route pour la maison que nous retrouvons après juste une heure de trajet.

Je range ce que nous sortons de la voiture et je crois que j’oublie un instant mon problème. Soudain,  je sens une grosseur sous ma langue, vers les glandes salivaires… Je crois tout d’abord à un nouveau débordement de mon imagination qui avait cherché en vain depuis 5 jours toutes sortes de symptômes dans ma bouche…

Je passe encore ma main sur mon cou pour constater que le ganglion est toujours aussi gros, aussi dur… Mais alors,  un liquide bizarre s’écoule dans ma bouche, je ne sais quoi d’incolore…

Quelque chose a eu lieu et je prends soin de me rincer la bouche avec une solution appropriée….

Ensuite, les choses vont très vite, médicalement je ne sais pas trop, mais moins d’une heure après mon ganglion avait disparu ne laissant aucune trace !

Mon cœur et mon esprit soulagés, je ne peux que faire monter ma louange vers Dieu !!!

Mais je veux aller plus loin ! Je suis bien consciente que je suis passée là, à l’école de la confiance….

J’ai compris que je dois faire encore des pas pour la développer… Nos peurs et nos angoisses quel que soit le domaine nous oppressent. Elles divisent nos forces et nos ressources…

Je vous dis à bientôt et bonne écoute….

Manou

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article