Choisir d'aimer

1662 vues
Télécharger le podcast

Choisir d’aimer

Je viens  aujourd’hui pour vous entretenir  d’un sujet un peu difficile.

Ce monde environné de violence, de méchanceté….

La radio, les infos, tout parle de cette agressivité entre les hommes et les femmes de  ce siècle, de cette période… Peut-être aussi de toutes les périodes….

En tous cas, là, je me sens un peu questionnée dans ce sens.

Et donc pour ma part,  j’ai décidé juste d’aimer, j’ai choisi d’aimer….

 Je dois vous dire, qu’il s’agit d’une décision qui demande une détermination farouche.

Pour entrer dans ce choix, je suis obligée de  mettre de côté mon égo, ma fierté, et dans un premier temps, quand je me sens agressée, je choisis de réfléchir, de poser le problème, de regarder vraiment le fond de ma contrariété, de ma douleur…

C’est déjà un exercice pas facile du tout !

Et évidemment, les choses se présentent à des degrés différents. Suivant ce qui nous a fait mal, nous irrite, nous bouscule, nous contrarie…

Si cela provient d’une personne qui ne fait pas partie de notre entourage proche, de ceux qui nous sont tellement à cœur, que nous aimons tellement…

Pour moi, ce temps de recul  et de réflexion intérieure, de ressourcement dans la prière, va, le plus souvent, me suffire pour tourner la page, pour aller plus loin et mettre en action ce  désir profond, cette décision : « J’ai choisi d’aimer » !

Parfois, la blessure est immense, elle fait si mal…. Généralement, ce degré de douleur monte lorsque la personne est proche, tout proche de notre cœur, et là, difficile de croire que la guérison va être facile ou rapide.

Impossible de brûler certaines étapes, toutes les réflexions du monde ne changent rien et même les moments de prière connaissent parfois des difficultés…

Je dois accepter de franchir peu à peu, chaque étape, pour sortir du dédale de mes pensées qui me poussent constamment à considérer, l’injustice, ma souffrance, ma blessure…

A ce moment-là, je pense très franchement que je ne parviendrai pas à dépasser mon tumulte intérieur… Cette fois, « choisir d’aimer » est un objectif impossible !

Me voilà enfermée dans la prison du « Moi » sur lequel je suis complètement focalisée.

La page que je veux tourner revient obstinément dans mes pensées et dans mon cœur, comme pour raviver la douleur que je ressens profondément.

Mais oui, c’est vrai, j’ai oublié la porte…       Cette porte dont je parle est celle du PARDON !

Sans passer par le pardon, « choisir d’aimer » est un objectif impossible.

Mais mes pensées bouillonnent… Est-ce juste de pardonner réellement, laver la page de l’injustice, de la méchanceté et plus encore si je n’en comprends pas la raison ?

A ce stade, toutes mes émotions remontent comme un boomerang…

Et je continue à penser que je ne vais pas y arriver..

Pourtant, pour restaurer mon être intérieur, répondre à ma quête de sérénité, je voudrais bien atteindre mon objectif : « Choisir d’aimer »

Soit, je vais tout d’abord décider de pardonner et je me souviens de cet enfant appelé « Le cancre » dans la poésie de Jacques Prévert :

« Il dit non avec la tête,

Mais il dit oui avec le cœur

Il dit oui à ce qu’il aime,

Il dit non au professeur…. »

Pour moi, cette fois, c’est tout à fait le contraire…. Je dis oui avec la tête mais je dis non avec le cœur…

Décidément, ce n’est pas facile, et je réalise que cela va prendre du temps… Mais peu importe, l’aventure du pardon vaut la peine d’être vécue. Je sais, qu’elle est le seul chemin qui me permettra  un jour, de libérer en moi la force d’aimer.

Je ne peux expliquer…  Suite à ma décision, je ressens quelque chose de fort, entre ce pardon que je désire et l’amour de Dieu  que je perçois grandissant dans mon cœur.

La prière redevient pour moi, cette eau fraiche qui me désaltère et certains passages de l’écriture sont comme un baume qui peu à peu, panse mes plaies…

Un jour, mes étapes franchies, la page peut être tournée, et moi-même, dans mon cœur et mes pensées… Je suis plus sereine, plus gaie…

J’ai choisi d’aimer et maintenant je le vis !

A vous toutes chères amies de Vital Radio, je vous souhaite de choisir d’aimer et de vivre une nouvelle page avec toutes les blessures de votre vie enlevées, ôtées…..

                                                                                  Marie-Ange Muller

 

 

                                                                              

 

 

 

 

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article