Faites le Tour de votre vie !

2115 vues
Télécharger le podcast

Le Tour de France, le marronnier de l’été, qui enchante petits et grands devant les écrans ou au bord des belles routes, que dis-je, des routes plus ou moins pavées, plus ou moins glissantes, mouillée ou fondantes de notre beau pays. Il faut admettre que lorsque l’on fait le Tour de ces régions, on peut trouver  chacune d’elle un charme particulier qui constitue la diversité de notre territoire.

On l’appellera bientôt le Tour d’Europe ou le Tour du Monde, passant près d’une semaine en dehors de l’Hexagone ! Ce n’est qu’une réflexion personnelle mais je crois bien que vous me rejoignez dans cette opinion, (d’ailleurs un ou une opinion ?)

Imaginez maintenant un instant faire le tour de votre vie ? Le revoilà avec ma vie ! Je vous entends d’ici, ne peut-il pas me laisser tranquille ! Qu’il s’occupe de la sienne. Mais c’est parce que je me suis déjà occupé de la mienne que je m’intéresse à la vôtre !

Alors, que verrait-on sur ce Tour de votre vie ?

On pourrait parcourir les belles régions de votre personne qui constitue votre charme et montrent ce qu’il y a de beau en vous : le partage, la gaieté, la générosité, vos forces, vos capacités… n’en faisons pas trop non plus.

Nous parcourrions les belles routes, que dis-je, les terrains pavés de votre cœur, les choses enfouies à tout jamais mais sur lesquelles vous vous heurtez encore, les terrains glissants de vos colères qui vous empêchent de freiner vos ardeurs. On pourrait y voir aussi les côtes escarpées des difficultés que vous avez à franchir : la maladie, le handicap, la solitude, l’accident.

Et parfois, on vous voit grimper à une vitesse, comme Froome l’autre jour ou Armstrong auparavant, chargé peut-être de sang enrichi ou d’une petite seringuée, un petit dopant, ça ne fait pas de mal. Un petit verre, un petit oinj, ça aide à oublier et à tracer sa route…

Mais de l’autre côté, c’est la chute, c’est le fond du trou, c’est la vallée de l’ombre de la mort…Arriverez-vous à la victoire ? Victoire d’étape, peut-être mais vainqueur du Tour de votre vie, c’est autre chose !

Il faut grappiller des points pendant qu’il est temps, faire une échappée et s’accrocher à la roue de celui qui est devant, celui qui fraye le chemin, celui qui va tout donner pour vous faire gagner.

Jésus-Christ a tout donné, son sang est passé au contrôle, il est pur, il est sans péché et par sa victoire, vous obtenez la victoire. Rien à faire, juste à le suivre.

Le Tour de votre vie, ce n’est pas qu’un rêve, c’est une réalité. Soyez un réel coureur et arrêtez de pédaler dans la semoule par vous-mêmes. Ne comptez pas forcément sur vos alliés, vers la ligne d’arrivée, c’est chacun pour soi et Dieu pour personne !

C’est la seule manière de gagner le Tour de votre vie d’une manière correcte, sans tricher.

Faites comme Paul : « Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. » (La Bible - Philippiens 3/12-14)

 

Ah au fait, c’est une opinion !

Bonne journée et quand vous regarderez le Tour de France, repensez à ce que je vous ai dit !

Le Tour de France, le marronnier de l’été, qui enchante petits et grands devant les écrans ou au bord des belles routes, que dis-je, des routes plus ou moins pavées, plus ou moins glissantes, mouillée ou fondantes de notre beau pays. Il faut admettre que lorsque l’on fait le Tour de ces régions, on peut trouver  chacune d’elle un charme particulier qui constitue la diversité de notre territoire.

On l’appellera bientôt le Tour d’Europe ou le Tour du Monde, passant près d’une semaine en dehors de l’Hexagone ! Ce n’est qu’une réflexion personnelle mais je crois bien que vous me rejoignez dans cette opinion, (d’ailleurs un ou une opinion ?)

Imaginez maintenant un instant faire le tour de votre vie ? Le revoilà avec ma vie ! Je vous entends d’ici, ne peut-il pas me laisser tranquille ! Qu’il s’occupe de la sienne. Mais c’est parce que je me suis déjà occupé de la mienne que je m’intéresse à la vôtre !

Alors, que verrait-on sur ce Tour de votre vie ?

On pourrait parcourir les belles régions de votre personne qui constitue votre charme et montrent ce qu’il y a de beau en vous : le partage, la gaieté, la générosité, vos forces, vos capacités… n’en faisons pas trop non plus.

Nous parcourrions les belles routes, que dis-je, les terrains pavés de votre cœur, les choses enfouies à tout jamais mais sur lesquelles vous vous heurtez encore, les terrains glissants de vos colères qui vous empêchent de freiner vos ardeurs. On pourrait y voir aussi les côtes escarpées des difficultés que vous avez à franchir : la maladie, le handicap, la solitude, l’accident.

Et parfois, on vous voit grimper à une vitesse, comme Froome l’autre jour ou Armstrong auparavant, chargé peut-être de sang enrichi ou d’une petite seringuée, un petit dopant, ça ne fait pas de mal. Un petit verre, un petit oinj, ça aide à oublier et à tracer sa route…

Mais de l’autre côté, c’est la chute, c’est le fond du trou, c’est la vallée de l’ombre de la mort…Arriverez-vous à la victoire ? Victoire d’étape, peut-être mais vainqueur du Tour de votre vie, c’est autre chose !

Il faut grappiller des points pendant qu’il est temps, faire une échappée et s’accrocher à la roue de celui qui est devant, celui qui fraye le chemin, celui qui va tout donner pour vous faire gagner.

Jésus-Christ a tout donné, son sang est passé au contrôle, il est pur, il est sans péché et par sa victoire, vous obtenez la victoire. Rien à faire, juste à le suivre.

Le Tour de votre vie, ce n’est pas qu’un rêve, c’est une réalité. Soyez un réel coureur et arrêtez de pédaler dans la semoule par vous-mêmes. Ne comptez pas forcément sur vos alliés, vers la ligne d’arrivée, c’est chacun pour soi et Dieu pour personne !

C’est la seule manière de gagner le Tour de votre vie d’une manière correcte, sans tricher.

Faites comme Paul : « Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. » (La Bible - Philippiens 3/12-14)

Ah au fait, c’est une opinion !

Bonne journée et quand vous regarderez le Tour de France, repensez à ce que je vous ai dit !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article