Films d'été 2015

4657 vues
Télécharger le podcast

 

Comme tous les étés, de nombreux films d'animation pour les enfants ont fait leur sortie sur grand écran.

Je me suis alors posée cette question : quel message s'imprime dans le cœur des jeunes spectateurs au travers de ces films ?

Commençons par Vice versa.

Avec ce film, les enfants découvrent les émotions, comprennent comment fonctionnent la mémoire, les rêves, mais surtout retiennent que le plus important c'est l'amour et l'amitié et que tout dans la vie a été créé parfaitement : quelqu'un ou quelque chose manque et tout est déséquilibré, rien ni personne n'est irremplaçable, ni relégable : chaque être humain sans exception a sa place et son rôle.

Oui, tout a été créé parfaitement par le seul véritable Dieu, et c'est lui notre créateur. Il nous a créé pour être en relation avec lui. Lui seul peut combler notre besoin d'être aimé. Le court-métrage qui précède Vive Versa, Lava, raconte une magnifique histoire d'amour d'un volcan qui cherche quelqu'un a aimer. Si nous admettons que nous cherchons à être aimé et nous cherchons quelqu'un a aimé, bien souvent nous oublions que Dieu lui aussi cherche notre amour ! Il vous attend, il a donné ce qu'il a de plus précieux pour vous : son fils. Avez-vous répondu à son amour. ?

Avec le film d'animation dont les minions sont les héros, nous voyons bien que, bien que nous croyant libre, nous sommes tous en fait « esclave «  de quelqu'un ou de quelque chose. La bible nous dit bien que nous ne nous appartenons pas et que nous n'avons aucun pouvoir sur notre vie car Dieu est notre créateur et nous lui devons tout. Cependant il nous laisse le choix : soit de vivre pour Satan, soit de vivre pour Lui. Quel maître choisir ? Il n'y a pas à hésiter entre Satan, notre ennemi qui veut nous détruire et nous entraîner avec Lui en enfer pour l'éternité, et Jésus, notre sauveur qui a donné sa vie pour nous pour que nous puissions être au ciel avec Lui pour l'éternité !

Il exerce sur nous un règne d'amour, de bonté.

Pour qui vivez-vous ?

Avec Le Petit Prince, dans les salles dés le 29 juillet, Mark Osborne signe une adaptation libre et magnifique du célèbre conte de Saint-Exupéry, qui ravira toute la famille.

L'HISTOIRE. Une petite fille emménage avec sa maman dans une nouvelle maison. Alors que ses vacances s'annoncent studieuses, elle fait la connaissance de son voisin, un vieil aviateur. Ce dernier lui raconte son histoire, notamment sa rencontre avec un mystérieux petit prince...

C’est l’histoire d’une histoire. C’est l’histoire d’une petite fille, intrépide et curieuse, qui vit dans un monde d’adultes. C’est l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi. C’est l’histoire du Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire...

L’originalité (mais en même temps la limite) de cette version est d’avoir fait du Petit Prince et de l’aviateur des personnages presque secondaires de l’intrigue, le renard, la rose ou la petite planète étant carrément relégués au statut d’accessoire narratif ou graphique. Car les scénaristes (Irene Brignull, Bob Persichetti) ont opté pour une mise en abyme et fait du récit du Petit Prince une « histoire dans l’histoire ».

Près de dix ans ont été nécessaires pour voir naître ce spectacle sur grand écran. Mais quelle merveille ! Au lieu de se cantonner à une adaptation linéaire de l'œuvre, avec le risque de s'y casser les dents, le cinéaste américain nous fait vivre l'expérience du livre. Tendre, poétique, doté d'une belle énergie, ce Petit Prince est une réussite, porté par un joli casting de voix françaises : André Dussollier (l'aviateur), Florence Foresti (la maman), Marion Cotillard (la rose)… Pépite visuelle remplie de prouesses techniques, cette adaptation pourra néanmoins paraître lisse et aseptisé et la fin peu vraisemblable.

Mais on en retiendra que l'essentiel n'est visible que par le cœur et qu'il nous faut nous tourner non pas vers un aviateur un peu fou pour le découvrir mais vers Dieu, notre créateur : avez-vous déjà sondé votre cœur ? Qu'est-ce qui le remplit ? De quoi a -t-il besoin ? Vous ne pourrez être comblé et heureux que si vous pouvez répondre à ces deux questions : Dieu.

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article