Oups, j'ai raté l'arche

3956 vues
Télécharger le podcast

 

Comédie d'animation de Toby Genkel en sortie le 9 décembre.

Un étrange animal, de la race des nestrians, violet aux tâches bleues, Dave, vit avec son fils Finny (orange aux tâches bleues), dans un abri fait de branchages tressés, situé en plein désert. Alors qu'un orage terrible éclate, ils se rendent en forêt, où le Roi des animaux, le lion, leur annonce l'arrivée prochaine d'un déluge. Heureusement, une arche, sorte de vaisseau de bois, a été construite pour abriter les animaux. Mais seuls ceux figurant sur la liste seront admis à embarquer. Bien résolus à survivre, Dave et Finny vont tenter de s'incruster alors qu'ils ne sont pas sur la liste...La race des Nestrians – une espèce animale assez bizarre, maladroite, pas très bien intégrée, et que personne n’a jugé utile d’inviter à bord de l’Arche… Grâce à l’aide involontaire de deux farouches Grymps, Hazel et sa fille Leah, Dave et Finny parviennent à embarquer discrètement. Mais, au moment du départ, Finny et Leah sont accidentellement abandonné sur le rivage. Le petit Nestrian et la petite Grymp, aux caractères totalement opposés, vont dès lors devoir s’unir pour survivre dans un monde hostile et peuplé de prédateurs féroces. Pendant ce temps, les parents, restés à bord, vont tenter l’impossible pour sauver leur progéniture avant que la montée des eaux n’ait tout submergé. Et dans cette lutte pour la survie, les inoffensifs Nestrians vont faire preuve, contre toute attente, de ressources insoupçonnées… 

Une séduisante fable, graphiquement impressionnante

Dès les premières minutes, « Ooops ! J'ai raté l'arche » réussit à séduire. D'abord par sa paire d'anti-héros, un père et son fils, des Nestrians, à la fois maladroits, curieux dans leur aspect, et touchants par leur naïveté. Puis par leurs interactions avec les autres personnages, une mère Grymp et sa fille auprès desquelles ils s'incrustent, les « chefs » de l'arche (un flamand rose susceptible, un lion prétentieux, un majordome maniéré et un rien bigleux...) qu'ils font tourner en bourrique, jouant à la fois sur la roublardise et la complicité.
La bonne idée consistant à séparer, au moment de l'arrivée de la vague, les petits des adultes, permet de lancer le scénario dans une double quête (comme dans « Le monde de Nemo »), chacun essayant de retrouver l'autre, mais aussi de démultiplier les dangers (les chauves-souris affamées d'un côté, la mer et tous les autres animaux de l'autre...). L'humour est de plus au rendez-vous, entre allusions graphiques incongrues au jeu Tetris, déguisements improbables, personnages attachants (l'espèce de grenouille surmontée d'un mollusque parasite...) et passages à la Donkey kong pour expliciter certaines stratégies. Enfin, le tout délivre un sympathique mais classique message sur l'acceptation de la différence et la nécessité de trouver sa place dans le monde. De quoi rendre les parents heureux, et surtout les enfants.

Mais au delà de ce plaisir et des qualités de ce film, je vous invite à réfléchir et à vous préparer : ne prenez pas le risque de rater l'arche. L'arche que nous avons aujourd'hui est Jésus, sa mort sur la croix nous sauve si nous le croyons ! Ne prenez pas de risque, demain il sera peut-être trop tard, Jésus va revenir pour régner et instaurer de nouveaux cieux et une nouvelle terre car notre terre va être détruite non par l'eau mais par le feu. Etes-vous sur la liste ? Votre nom est-il inscrit dans le livre de vie ? Pour cela pas besoin de payer ou de le mériter. Il vous faut simplement reconnaître votre péché et croire en Jésus ! Ne tardez plus !

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article